Commentaires 5e journée 2018-19

                    PREMIER LEAGUE                                                                              

                                                    ROUND FIVE

GRANDES LIGNES
 

> De très bons Reds s’imposent enfin à Wembley. Le score aurait pu être nettement plus élevé en leur faveur mais ils se sont fait peur dans le temps additionnel après la réduction de la marque par Lamela  (91e) et un péno de Mané sur Son non sifflé par Mr Oliver (95e).
> Liverpool cède le leadership à Chelsea pour cause d’une plus grande différence d’… un but ! Deux teams en tête avec le maximum de points après cinq journées, cela ne s’était pas produit depuis 110 ans !

# Bournemouth s’invite dans le Top 5 après son net succès sur Leicester City

# Hat-trick d’Eden (le 7e d’un Belge en PL) et cascade de superlatifs élogieux de la presse anglaise à son égard : Hazard the king ; Hazard is a genius !
Inattendu : Eden trône en tête du classement du meilleur buteur (5 réalisations)

# Un save miraculeux de De Gea sur un superbe heading de Christian Kabasele a empêché Watford d’arracher le nul à Man Utd à la 95e. Fin d’un conte de fées pour les Hornets ?

# Rare : deux Belges (Hazard & Fellaini) élus Men of their Match


# Les Magpies ont commencé à jacasser trop tard (91e) pour revenir à la hauteur de Gunners mi-figue, mi-raisin

# 1er succès de West Ham et 1re défaite d’Everton. La défense gruyère des Toffees a multiplié les erreurs monumentales 90’ durant

# Quatre équipes toujours en quête d’un premier succès : Cardiff & Huddersfield (2/15), Newcastle & Burnley (1/15)

# Le derby de la côte sud entre Saints et Seagulls a engendré lundi soir le seul match nul (à rebondissements) de la journée

 

Nous n’avons pas vécu la journée la plus sexy de l’histoire de la Premier League. Loin s’en faut.A la veille de leur entrée en lice dans les deux compétions européennes, les nantis ont-ils eu besoin de retenir leur souffle et mesurer leurs efforts ? Bien possible. De plus, le programme manquait d’affiches alléchantes puisque hormis l’early kick-off du match d’ouverture du Matchday 5, trois autres cadors (Man City, Chelsea et Arsenal) ont joué le samedi et se sont un peu perdus dans le Goal of the Day proposé par VOOsport World.Sauf Man U qui débutait à 17h30 BST et s’est refait la cerise en infligeant une courte mais logique  défaite à Watford malgré la nouvelle belle prestation de Christian Kabasele. Il a fallu un save exceptionnel de De Gea pour empêcher notre « Diable oublié » d’égaliser à l’ultime seconde du temps additionnel en remportant son duel de la tête sur Fellaini. Ce qui n’est pas rien.

                                                                                          °oO0§0Oo°

Sam 15/09 à 13h30
                                                        TOTTENHAM HOTSPUR 1 – LIVERPOOL 2

COMPOS
SPURS 
: Vorm ; Trippier, Alderweireld, Vertonghen, Rose ; Dembele (60e Lamela), Dier (83e Wanyama), Winks (73e Son Heung-Min) ; Eriksen, Lucas Moura ; Kane
L’POOL : Alisson 7.2 ; Alexander-Arnold 7.0 (90e Matip), Gomez 7.2, van Dijk 8.1, Robertson 7.6; Milner 8.0, Wijnaldum 7.8, Keita 6.9 (83e Sturridge) ; Salah 6.5, Firmino 8.2 (74e Henderson), Mané 7.4
Les notations en gras représentent la moyenne de celles attribuées par les médias anglais.

Nous vous avions fait part de notre scepticisme dû à une progressive perte de qualité dans le jeu des Reds au fil des quatre premières journées. Et ce malgré un bilan parfait de 12/12. Après le succès à Wembley (Une première pour Jürgen Klopp), nous revoyons notre position. Même si la prestation de LFC ne fut pas parfaite, le fait de prendre les trois points chez un sociétaire du G6, donc concurrent direct dans la course au titre, constitue à la fois un adjuvent moral et une prisede confiance inestimables.
Certes, nous avons croisé les doigts durant les cinq minutes du temps additionnel et une fois de plus, avons poussé un énorme ouf de soulagement au moment des trois coups de sifflet de l’excellent Mister Oliver. Excellent ? Oui mais pas pour les fans des Spurs qui lui reprochent l’oubli d’un penalty pour faute de Mané sur Son à la 95e. Nous ne leur donnons pas tort sur ce coup-là. Les images proposées par MOTD ont prouvé que le coup de réparation était bel et bien réel. Mais aussi que, par sa position et celle des joueurs, Mr. Oliver avait la vue masquée et en l’absence d’intervention de ses sbires, il ne pouvait sanctionner une faute qu’il n’avait pas vue. Soit.
Nous l’avons échappé belle mais rappelons aux mêmes fans qu’à la 44e… seconde, le but de Firmino, annulé pour hors-jeu, était parfaitement valable. Ici aussi, la preuve en a été apportée via les images de la BBC. Et de Sky (Selon l’ami Raspi qui capte cette chaîne). En effet, ce but a été invalidé par l’assistant qui a cru que Mané avait prolongé dans le but le tir de Firmino. Pas du tout, le Sénégalais n’avait pas touché le ballon. Ceci compense cela. Avec le VAR, Liverpool aurait mené 0-3 et tout était dit. Mais surtout, avec plus de concentration, d’imagination et moins de mauvais choix dans la dernière passe, il aurait pu en mettre trois de plus !
« Oufti, 0-6, qué chauvin cila. Co pé k’les Francès ! »
Non, dear mates, avec un peu plus de jugeote, Mané et Salah (un peu trop personnels), Keita et Wijnaldum auraient dû mieux terminer leur action en donnant au score des proportions improbables. Tout regret étant superflu, contentons-nous d’un résultat étriqué mais qui maintient nos couleurs en tête du classement même si l’incroyable efficacité d’Eden nous prive du leadership à un petit goal près…
Chelsea, est donc notre plus dangereux rival. Pour l’instant car nous aurions tort de sous-estimer le champion en titre en embuscade à deux unités du duo. Concentrons-nous sur la nécessité de battre Southampton dès ce samedi avant notre double explication au sommet contre les Blues. Le mercredi 26 en Carabao Cup à Anfield, puis en championnat, trois jours plus tard, au Bridge. Cette seconde rencontre, autrement plus importante que la première, nous fait déjà saliver.
Eden, here we come…

Les stats du match
80.188 spectateurs
Ref : Mr. Oliver
Buts (assists) : 39e Wijnaldum (-) 0-1, 54e Firmino (-) 0-2, 93e Lamela (-) 0-3
Jaunes: 0 (0-0)
Man of the match : Roberto FIRMINO (L)
Possession: 60 % / 40  %
Tirs au but : 11 - 17
Dont cadrés : 3 - 10
Corners forcés : 5 - 4
Fautes commises : 17 - 16
Belges: Alderweireld & Vertonghen (TH) titulaires 90’ ; Dembele (TH) titulaire remplacé 60e /  Mignolet (L) sub 90’
Ex-étrangers JPL: Wanyama (TH) sub monté 83e.


Sam 15/09 à 16h00
                                                         BOURNEMOUTH 4 – LEICESTER CITY 2

Enorme surprise au Vitality où les Vardy, Maguire & C° en ont pris pour leur grade. Si le score était resté figé à 4-0, Claude Puel aurait peut-être été viré dès ce dimanche matin. Ce qui eut été sévère pour le Français car il ne faut pas se fier qu’aux chiffres. Leicester méritait beaucoup mieux. A 0-0, Mr. Pawson a oublié un péno gros comme une maison de Begovic sur Vardy. Et à 1-0, Maddison, dans les 6 m, a vu sa reprise s’écraser sur la transversale. A ce moment, les Foxes pouvaient mener 1-2 et le match aurait connu un autre dénouement. Ceci n’enlève rien au succès des Cherries, invités-surprise du Top 5, et à un Ryan Fraser nettement plus en verve samedi qu’avec l’équipe d’Ecosse étouffée par nos Diables.

Les stats du match
10.543 spectateurs
Ref : Mr. Pawson
Buts (assists) : 19e Fraser (King) 1-0, 37e Fraser (Wilson) 2-0, 41e King (pen) 3-0, 81e A. Smith (Fraser) 4-0, 88e Maddison (pen) 4-1, 89e Albrighton (Iheanacho) 4-2
Jaunes: 7 (3-4) Lerma, Gossling, Wilson (B) / Morgan (x2), Maguire, Schmeichel (LC)
Exclusion : 69e Morgan (LC) 2e jaune
Man of the match : Ryan FRASER (B)
Possession: 47 % / 53 %
Tirs au but : 10 - 14
Dont cadrés : 5 - 8
Corners forcés : 4 - 6
Fautes commises : 13 – 15
Belges: -
Ex-étrangers JPL: Begovic (B) titulaire 90’ / Ndidi (LC) titulaire 90’


                                                   CHELSEA 4 – CARDIFF CITY 1

Après une grosse demi-heure, les Blues pataugeaient lamentablement face à des Bluebirds nullement complexés. C’est le laps de temps qu’il fallut à noss’ Eden avant de dynamiter les Gallois. Le capitaine des Diables est réellement phénoménal et n’a pas fini d’étonner son monde comme le prouve sa première place au classement des buteurs lequel n’a jamais été son registre préféré et encore moins son objectif.
A l’issue de la rencontre, Maurizio Sarri aura ces mots élogieux à l’égard du magicien belge : « Avant de venir à Chelsea j’estimais qu’Eden figurait parmi les trois meilleurs joueurs en Europe. A présent, je pense qu’il en est peut-être le meilleur. »
Qu’ajouter à cela ?

Les stats du match
40.499 spectateurs
Ref : Mr. Moss
Buts (assists) : 16e Bamba (Morrison) 0-1, 37eHazard (Giroud) 1-1, 44e Hazard (Giroud) 2-0, 80e Hazard (pen) 3-0 ; 83e Willian (-) 4-1
Jaunes: 0 (0-0)
Man of the match : Eden HAZARD (C)
Possession: 77 % / 23 %
Tirs au but : 18 - 6
Dont cadrés : 7 - 2
Corners forcés : 5 - 4
Fautes commises : 8 - 10
Belge: Hazard (C) titulaire, remplacé 84e
Ex-étrangers JPL : -


                                                  HUDDERSFIELD TOWN 0 - CRYSTAL PALACE 1

Comme la plupart des observateurs le craignaient, les Terriers vont vivre une 2e saison en PL s’apparentant à un chemin de croix. Toutefois, on ne peut leur reprocher de ne pas avoir essayé de s’imposer sur un Palace sans Christian Benteke, que l’on dit blessé…  Mais quand on éprouve autant de difficultés à marquer, il ne faut pas s’attendre à mieux. Town est probablement mûr pour un retour en Championship. Loin d’être fringant, Palace a la chance de compter en ses rangs un certain Wilfried Zaha, capable à lui seul de faire la différence. Il peut déborder sur son flanc gauche en dribblant deux ou trois défenseurs et expédier une frappe enroulée dans le coin opposé (0-1). Cela suffit au bonheur des Eagles. C’est ce qu’il manque aux Terriers où Mounie ou Depoitre n’ont pas l’envergure de l’Anglo-Ivoirien. Quant à Mbenza, attendons qu’il bénéficie d’un peu plus de temps de jeu pour nous prononcer sur son apport dans cette formation à l’agonie.

Les stats du match
23.696 spectateurs
Ref : Mr. Mason
But (assist) : 38e Zaha (J. Ayew)
Jaunes: 3 (1-2) Jørgensen (HT) / McArthur, Zaha (CP)
Man of the match : Wilfried ZAHA (CP)
Possession: 58 % / 42 %
Tirs au but : 15 - 7
Dont cadrés : 2 - 2
Corners forcés : 5 - 3
Fautes commises : 11 – 17
Belges: Depoitre & Mbenza (HT) subs montés 78e / Benteke (CP) non repris
Ex-étrangers JPL: Kouyaté & Milivojevic (CP) titulaires 90’

 
                                                 MANCHESTER CITY 3 – FULHAM 0

Moins de deux minutes ! C’est l’espace temps qu’il a fallu à Sane et aux Citizens pour faire comprendre aux Cottagers que l’issue du match ne leur serait pas favorable. Le reste n’a guère d’importance sauf peut-être la standing ovation de l’Ethad pour ses deux doyennes de supportrices présentées au centre du terrain avnt le kick-off, des sisters de 102 et 96 ans ! Rassurant. J’ai encore quelques bonnes années devant moi. Hahaha !.

Les stats du match
53.307 spectateurs
Ref : Mr. Attwell
Buts (assists) : 2e Sane (Fernandinho) 1-0, 21e David Silva (-) 2-0, 47e Sterling (Agüero) 3-0
Jaunes: 0 (0-0)
Man of the match : Bernardo SILVA (MC)
Possession: 65 % / 35 %
Tirs au but : 28 - 9
Dont cadrés : 9 - 3
Corners forcés : 10 - 4
Fautes commises : 7 - 7
Belges: Kompany (MC) non repris ; De Bruyne (MC) blessé / Odoi (F) titulaire 90’ ; Cissé (F) non repris
Ex-étrangers JPL: Mitrovic (F) titulaire 90’ ; Kebano (F) non repris


                                                         NEWCASTLE UNITED 1 – ARSENAL 2

R.A.S. C’était la conclusion de tous les médias au terme d’une première période particulièrement terne. Mieux, ils posaient la question de savoir : « Tous ceux qui ont critiqué Arsène au cours de ses dernières saisons à la tête des Gunners, sont-ils plus heureux désormais ? » On imagine quelle serait leur réponse.
Heureusement, les Londoniens se sont quelque peu réveillés directement après la pause dès qu’ une mine de Xhaka sur un coup franc des 30 yards ne laissa aucune chance à Dubravka, le gardien slovaque que l’on a souvent vu meilleur que samedi soir. Neuf minutes plus tard, Özil pliait la rencontre malgré un trop tardif sursaut d’orgueil des
Piestrop déplumées pour encore jacasser correctement.

Les stats du match
52.165 spectateurs
Ref : Mr. Probert
Buts (assists) : 49e Xhaka (cf direct) 0-1, 58e Özil (-) 0-2, 91e Clark (Fernandez) 1-2
Jaunes: 0 (0-0)
Man of the match : Alexandre LACAZETTE (A)
Possession: 36 % / 64 %
Tirs au but : 4 - 12
Dont cadrés : 2 - 2
Corners forcés : 10 - 4
Fautes commises : 13 - 11
Belges: -
Ex-étrangers JPL: -


Sam 15/09 à 18h30
                                                         WATFORD 1 – MANCHESTER UNITED 2

Tous ceux qui espéraient assister à un duel féroce entre Lukaku et Kabasele en ont été pour leurs frais. Il n’a pas eu lieu. Après son but improbable… du nombril peu après la demi-heure, Romelu a disparu de la circulation et Kabaa pu régner en maître au sein de la défense locale, et aussi peser sur celle de Man U en montant sur toutes les phases statiques. Un autre Diable s’est mis particulièrement en évidence : Fellaini. Omniprésent, tant en défense qu’à l’assist, Marouane a crevé l’écran et a été justement élu Man of the Match. Il fut à la base des deux buts des Red Devils qui devaient rassurer Mou et ses fans. Quoique, le but d’Andy Gray à 25 min du terme, remit les Hornets dans le match mais leurs velléités offensives manquèrent de liant. En tout cas, jusqu’à la… 95e, quand un dernier coup franc de la droite vit Kabasele prendre l’ascendant sur Fellaini et catapulter le ballon dans le but. Noooon, c’est ce que tout le monde a cru, sauf De Gea qui réalisa un arrêt de classe mondiale  permettant aux Mancunians de repartir du Vicarage avec les trois points.
La belle aventure des Hornets, bloqués à 12 pts, serait-elle déjà terminée ?

Les stats du match
20.537 spectateurs
Ref : Mr. Dean
Buts (assists) : 35e Lukaku (-) 0-1, 38e Smalling (Fellaini) 0-2, 65e Gray (Doucouré) 1-2
Jaunes: 5 (2-3) Holebas, Capoue (W) / Matic (x2), Valencia (MU)
Exclusion : 93e Matic (MU), 2e jaune
Man of the match : Marouane FELLAINI (MU)
Possession: 43 % / 57 %
Tirs au but : 14 - 9
Dont cadrés : 5 - 6
Corners forcés : 6 - 8
Fautes commises : 9 - 11
Belges: Kabasele (W) titulaire 90’ / Lukaku & Fellaini (MU) titulaire 90’ ; Pereira (MU) non repris
Ex-étrangers JPL: Cathcart (W) titulaire 90’ ; Okaka (W) blessé


Dim 16/09 à 14h30                                                        
                                                        WOLVERHAMPTON WANDERERS 1 – BURNLEY 0

Le jeu léché aux accents lusitaniens des Wolves contrastait singulièrement avec celui assez rudimentaire pratiqué par des Clarets en proie au doute avec leur petit point au compteur. On crut au but dès la 10e mais Joe Hart démontra qu’il avait de beaux restes en sortant le cuir des pieds de Boly. Malgré leur domination dans tous les secteurs du jeu, les Wanderers mirent un temps certain avant de faire la différence. Une heure et 30 secondes précisément. Grâce à une jolie combinaison sur le flanc droit habilement exploitée par l’Irlandais Doherty, pour l’assist, et le Mexicain Raul Jimenez à la conclusion. Tout était dit car Rui Patricio passa un après-midi très calme face à un Burnley très loin de sa forme de la saison passée.

Les stats du match
30.406 spectateurs
Ref : Mr. Marriner
But (assist) : 61e R. Jimenez (Doherty)
Jaunes: 6 (2-4) Jota, Neves (WW) / Bardsley, Taylor, Cork, Gudmundsson (B)
Man of the match : Joao MOUTINHO (WW)
Possession: 59 % / 41 %
Tirs au but : 30 - 7
Dont cadrés : 7 - 2
Corners forcés : 8 - 2
Fautes commises : 10 - 9
Belges: Dendoncker (WW) non repris /  Defour (B) blessé
Ex-étrangers JPL: Vydra (B) sub monté 56e.

Dim 16/09 à 17h00
                                                        EVERTON 1 – WEST HAM UNITED 2

Privé de Jagielka et Coleman et ayant laissé Baines sur le banc, Marco Silva a sans doute aligné la pire défense jamais vue en Premier League : Kenny – Holgate – Zouma et Digne. Et quand Pickford s’en mêle, c’est la totale. Une vraie passoire !
On pensait que la réduction du score par Sigurdsson à 25 secondes de la fin du temps additionnel de la 1re période allait relancer les Toffees, il n’en fut rien, ceux-ci continuèrent à pédaler dans la choucroute jusqu’au bout de leur calvaire.
En 53 ans de foot anglais, je ne me souviens avoir vu une équipe d’Everton aussi mal inspirée – pour ne pas dire médiocre - que celle alignée dimanche. Ceci fait l’affaire des Hammers, pas encore au top, mais qui ont souhaité à leur façon un heureux 65e
annifà Pellegrini. Première victoire des uns, première défaite des autres.

Les stats du match
39.161 spectateurs
Ref : Mr. Atkinson
Buts (assists) : 11e Yarmolenko (Arnautovic) 0-1, 31e Yarmolenko (-) 0-2, 47e (1re mi-temps) Sigurdsson (Kenny) 1-2, 61e Arnautovic (Obiang) 1-3
Jaunes: 7 (2-5) Calvert-Lewin, Bernard (E) / Zabaleta, Masuaku, Rice, Yarmolenko, Snodgrass (WHU)
Man of the match : Felipe ANDERSON (WHU)
Possession: 56 % / 44 %
Tirs au but : 16 - 9
Dont cadrés : 4 - 4
Corners forcés : 4 - 2
Fautes commises : 15 - 12
Belges: -
Ex-étrangers JPL: -


Lun 17/09 à 21h00
                                                       SOUTHAMPTON 2 – BRIGHTON & HOVE ALBION 2

Le derby de la côte sud (68 miles séparent ces deux villes) qui clôturait la 5e journée a donné lieu au seul match nul du week-end. Après une première période plus que terne mais sublimée par un but de classe mondiale des œuvres de Højbjerg. Une frappe des 35 yards. Opta nous précisera plus tard : 34,99 yards soit 31,995 mètres ! Le tir victorieux le plus lointain de la saison en PL.
C’est un tout autre Brighton qui remontait sur la pelouse de St. Mary’s bien que Shane Long loupera à la 56e ce que l’on pensait être la balle de match. On était loin du compte. Peu après, Danny Ings provoquait et convertissait un penalty indiscutable (2-0). Terminus ? Ben non, c’est la Premier League pardi ! Deux minutes plus tard, un heading de Duffy réduisait l’écart.
Game back on ?Oui, le jusqu’auboutisme des Seagulls sera récompensé à la 90e quand Ward-Prowse bousculera Duffy dans la surface et que Murray, invisible jusque là, convertira le péno. Point final. Les deux protagonistes restent ex aequo au classement avec un mince actif de 5 points sur 15.


Les stats du match
30.354 spectateurs
Ref : Mr. Taylor
Buts (assists) :  35e Højbjerg (-) 1-0, 65e Ings (pen) 2-0, 67e Duffy (Knockaert), 91e Murray (pen) 2-2
Jaunes: 5 (2-3) Cedric Soares, McCarthy (S) / Stephens, Knockaert, Lacadia (BHA)
Man of the match : Pierre-Emile Højbjerg (S)
Possession: 51 % / 49 %
Tirs au but : 14 - 12
Dont cadrés : 8 - 4
Corners forcés : 1 - 4
Fautes commises : 10 - 13
Belges: -
Ex-étrangers JPL: Ryan & Knockaert (BHA) titulaires 90’ ; Izquierdo (BHA) non repris
                                                                                                       
                                                                                          °oO0§0Oo°
MEILLEURS BUTEURS 
: HAZARD (Chelsea)
4 : Mané(L’pool), LUKAKU (Man Utd), Mitrovic (Fulham), Murray (BHA)
3: Agüero & Sterling (Man C), Richarlison (Everton), R. Pereyra (Watford), Pedro (Chelsea), Lucas Moura (Spurs), Zaha (Palace), Fraser (B’mouth), Arnautovic (West Ham), Ings (Southampton)

MEILLEURS PASSEURS 
4 : B. Mendy (Man C), Holebas (Watford)
3 : Knockaert (BHA), Giroud (Chelsea)
2 : Firmino, Robertson & Milner (L’pool), Alonso & HAZARD (Chelsea), Cenk Tosun (Everton), Vietto (Fulham), Agüero (Man City), Doucouré (Watford), Eriksen (Spurs), Fraser & C. Wilson (B’mouth), Morrison (Cardiff)

                                                                                           °oO0§0Oo°

                                                                                          BILAN BELGE
                                                  
(19 joueurs concernés, dont 16 Diables ou ex-Diables.
                                           Les binationaux Andreas Pereira et Ibrahima Cissé sont inclus)
 

Buts (4) :Eden HAZARD (Chelsea) 3 ; Romelu LUKAKU (Man Utd) 1
Assist (1) :Marouane FELLAINI (Man Utd)
- - - - - - - - - - - - - -
Titulaires 90’ (6) : Vertonghen & Alderweireld (Spurs), Kabasele (Watford), Odoi (Fulham), Lukaku & Fellaini (Man Utd),
Titulaires remplacés (2) :  Hazard (Chelsea), Dembele (Spurs)
Subs montés au jeu (2) :Mbenza & Depoitre (Huddersfield)
Sub 90’ sur le banc (1) : Mignolet (L’pool)
Blessés (2) : Defour (Burnley), De Bruyne (Man City)
Non repris (6) : Dendoncker (Wolves), Origi (L’pool), Cissé (Fulham), A. Pereira (Man Utd), Benteke (Palace), Kompany (Man City)
Suspendus (0) : -
- - - - - - - - - - - - - - - -
Man of the Match (2) :Marouane Fellaini à Watford v Man Utd etEden Hazard à Chelsea v Cardiff
Cartons jaunes  (0):
Cartons rouges (0): -

                                                                                           °oO0§0Oo°

                                                Le(s) tricheur(s) de la journée (Trophée Jean Neymar)

 Danny Rose (Spurs), désespérément incorrigible.
                                                                                           °oO0§0Oo°

                               STATS DIVERSES ET VARIEES après 13,16 % du total des matches de la saison
SPECTATEURS

Total 5e journée 
: 380.856
Affluence moyenne J05 : 38.086
Record saison : 380.856 (J05)
Plus fortes affluences J05 : 1. Wembley  80.188; 2. Etihad 53.307 ; 3. St. James’ Park 52.165
Affluence record saison : 80.188 à Tottenham –Liverpool (J05), à Wembley
Plus faible affluence J05 : 10.543  au Vitality (Bournemouth)
Affluence cumulée sur 50 matches : 1.844.830
Moyenne générale PL : 36.897

REPARTITION BUTS
Total  J05
: 33
Moyenne J05 : 2,900/match
Record saison : 35 (J02)
Home team J05 : 18 (cumul : 79 = 53,02 %)
Away team J05 : 15 (cumul : 70 = 46,98 %)
Total cumulé 5 journées : 149
Moyenne générale/match : 2, 98

REPARTITION RESULTATS
Victoires home team J5
: 4
Total général : 21 (42,0 %)
Victoires away team J05 : 5
Total général : 20 (40,0 %)
Partage J05 : 1 … dont 0 blanc 
Total général 
: 9 (18,0 %) dont 3 blancs = 6,0 %


 

                                                      

« J'étais venu pour voir un stade et je repars avec le souvenir de scousers très attachants et d'une ville unique et originale. Certes, son ciel a du caractère, ses docks abandonnés donnent froid dans le dos et ses Beatles réveillent la nostalgie d'une époque révolue. Mais désormais, sans oublier son passé, Liverpool fixe son regard vers le futur et sait apporter à l'homme de passage toutes les surprises et les émotions qu'il attend de chacun de ces voyages. »

Serge Gloumeaud.
Site officiel Liverpool : www.liverpoolfc.tv